• P2192366

    Un jour, j'ai trouvé ces deux tableaux. Je ne sais pas pourquoi, je les ai pris, je les aime bien. J'avais pour ambition d'en faire quelques chose. Oui, mais voilà, les années passent et ils sont toujours tels que je les ai trouvés. Aujour'd'hui, je les ai sortie pour leur faire une petite toilette. Les voilà tous frais pour les photos et pour vous rencontrer !

    J'ai pour idée d'enlever les deux portraits et de les remplacer par des esquisses. Je ne sais pas vraiment sur quel thème et même où trouver ces fameuses esquisses.... J'aime particulièrement le cadre en bois ouvragé. Il n'est pas du tout abîmé, ce qui souvent est difficile à trouver  (coins cassés, dégradations du temps...). Je ne compte pas les peindre, j'ai bien le doré. Mais ce n'est pas trop le style de mon intérieur, et j'ai peur de l'effet trop voyant, voir l'effet Versailles.

    Vous allez me demander: mais qui sont ces deux personnes ?  Je n'en ai aucune idée, ils ne sont pas du tout de ma famille. Ils ne sont pas tout jeune, c'est certain - et peut être plus de ce monde. C'est donc un mystère. Les deux esquisses sont faites à la main, on voit bien tous les détails du "fusain" (?)... Bien que je n'ai pas ouvert, derrière il y a d'indiqué ceci: "La Moderne", société des Portraitistes Français - Lecarçon, Weber & Baltazar. 73 boulevard de Clichy - Paris. Petite recherche sur le net, je n'ai rien trouvé sur ces portraitistes parisiens.

    P2192370

    A l'arrière, l'encadrement est tapissé de vieux jounaux d'époque : après avoir lu et relus les articles, j'ai trouvé une petite date 1935. Un journal du sud, car on y parle des maladies des travailleurs du sud, de Sète, de Narbonne...

    Le portrait de Michel est clairement daté de 1907.

    Pour le moment, ces deux illustres inconnus, sont dans ma maison et ils me semblent pourtant familier. Il faudra bien un jour qu'ils quittent leur beau cadre. Mais bizarrement, cela va me faire quelque chose de m'en débarasser. Débarasser... Pour que cela ne soit pas trop douloureux et éviter la case poubelle, peut être que ces deux portraits pourront faire le bonheur d'un collectionneur sur un vide-grenier, ou des archives...

    P2192365P2192364P2192368P2192367


    2 commentaires
  • 2012 (60)C'est où la Lozère ?

    Si ce mot étrange ne vous dit rien, continuez malgré tout à hocher la tête d'un air connaisseur et ne vous arrêtez surtout pas lorsque l'autochtone vous donnera le nom de sa localité, qu'il s'agisse de Mende, Marvejols ou St Chély-d'Apcher... une explication serait de toute façon inutile, nébuleuse, voire dangereuse (vous risqueriez en effet de vexer notre ami lozérien...). Contentez-vous de jeter un coup d'œil par la fenêtre entre Clermont-Ferrand et Montpellier, ne cherchez pas de route, il n'y en a pas ! 1339320450681Gardez-vous de rentrer en contact avec l'autochtone, ici, la bête rôde encore...

    La population lLozérienne est si peu étendue que lorsqu'un Lozérien se retrouve hors de son département il regarde toujours, lorsqu'il croise une voiture immatriculée 48, s'il ne connait pas la personne au volant.

    La Lozère... Oui, c'est bien en France !  Lozère, osez le désert... Je ne comprends pas qu'on puisse avoir autant de dénigrement pour un département, uniquement parce qu'il n'entre pas dans les critères des citadins et citadines d'aujourd'hui : un seul escalator sur tout le département, seulement 2 Mac-Do (il y a 10 ans, il n'y en avait 0), pas de Zara, H&M... Le cauchemard pour certain(es)...

    Et pourtant, c'est bien là que je vis. J'y suis née, il est vrai c'est plus facile. Mais quand même, je ne quitterais pour rien au monde mon petit paradis. Dans le calme, le bon air et surtout la liberté. Voici une ode à ma région, en déplaise à certains qui sont trop matérialiste pour y survivre.

    Juste pour faire râler :
    - Je paye 500€/mois un 120 mètres-carrés (très confortable et moderne)
    - Pas de boutiques, donc pas de tentations - un avantage pour le portefeuille (bien qu'avec internet, la tentation est plus importante)
    - 2012 (96)J'ai trouvé mon CDI 4 mois après avoir quitté mon université locale (sans piston)
    - L'hiver, les routes sont régulièrement dégagées étant donné que nous sommes équipés de chasse-neige. Et c'est pas 5 cm de poudreuse qui nous font peur...
    - L'été, on va se rafraichir dans les Gorges du Tarn
    - L'eau de la commune, de la source du coin
    - Un département avec du haut débit quasi-partout : la fibre optide suit l'autoroute
    - Le village pilote en France à avoir le THD (Très Haut Débit) c'est ici, à Aumont-Aubrac
    - Les vides-greniers sont de vrais "vide-grenier", toiles d'araignées en cadeau
    - Une autoroute, l'A75, gratuite... oui, oui, vous avez bien lu, gratuite !
    ... Et je pourrais en parler des heures...

    La Lozère est un département qui s'appelait2012 (26) autrefois le Gévaudan : pour la légende de la Bête du Gévaudan.Département le moins peuplé de France (73.000 habitants), il est, par contre, celui qui possède l'altitude moyenne la plus élevée. Département qui possède l'air le plus riche en ozone. Pas d'industrie en Lozère, hormis l'usine Arcelor-Mittal, à Saint-Chély-d'Apcher, dans le nord du département, mais des paysages d'une grande beauté.

    Les Lozériens sont connus pour leur attachement au sol natal. La vocation du département est d'abord agricole ; longtemps isolé, celui-ci s'est largement ouvert au tourisme malgré des routes restées étroites et tortueuses

    Mende est la capitale de la Lozère. La ville est située très exactement au centre du département L'aligot et les fromages comme la Tomme sont des spécialités de la Lozère.

    Une douceur de vie que j'aime partager et que je vais vous faire découvrir dans ce blog. Si vous venez un de ces jours en Lozère, n'hésitez pas à venir me faire un coucou. 

    Source : desencyclopedie2012 (34)

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    4 commentaires
  • 858206_478820552155839_1264453086_oLa mode, c'est une affaire de style, de bonnes adresses mais aussi de budget. En ces temps de crise, on se laisse facilement tenter par une pièce manufacturée bas de gamme, payé 3francs/6sous, qui va perdre ses boutons au premier boutonnage, ses couleurs au 2ème lavage, se déformer rapidement... Une garde robe à renouveller tout le temps. Finalement, ce n'est pas le bon plan pour s'habiller. L'option de trouver des pièces de chinées de qualité est finalement intéressante à creuser.

    Dernièrement, j'ai découvert le site internet Sixsoeurs qui a concrétisé cette idée. Comme son titre l'indique, ce sont 6 soeurs, qui chinent pour nous des vêtements, chaussures... pour les proposer au grand public à petits prix. En plus d'être toutes les 6 super belles (c'est aussi un bon argument de vente et des économies en mannequins), elles vous proposent un dépôt-vente en ligne et des vide-dressing à domicile .

    Fines couturières, le site regorge de sacs à main en cuir crées par ces demoiselles. Du cuir chiné et trouvé sur des pièces ayant déjà vécues (blouson en cuir...)

    Visiter le site : Sixsoeurs

    Sans titre 5

    Sac Dieppe créé par les petites mains des Sixsoeurs : 210€ [ICI]

    Autres trouvailles :
    Pantalon slim zippé Maison Scotch : 65€ [ICI]
    Bottes pirates Sandro : 85€ [ICI]

    155251_480045175366710_1615142048_nh


    2 commentaires
  • 2010 (8)Depuis toute petite, j'ai arpentée les vide-greniers. Non pas en tant qu'acheteuse, mais bien vendeuse. Chaque dimanche avant le lever du soleil, mon père et moi étions sur les routes nous rendant dans les petits vide-greniers du département. Dans le froid, sous la pluie, dans le brouillard, sous la chaleur étouffante, on présentait un stand long de 4 à 5 mètres. Chaque jour, on devait décharger et ramasser des objets hétéroclythes : de la vaiselle, du tissus, des boutons, du matériel agricole d'un autre âge, de la ficelle, des cartes postales, des meubles...

    Les journées étaient longues mais j'en profitais pour visiter le village : tour à l'église,du château du coin, visite des petites ruelles... J'ai vue aussi tout types d'acheteurs défiler dans une journée : des brocanteurs du matin, toujours pressés... au petit vieux qui vous machande 50 cts, des acteurs qui recherchent des habits d'époques, des jeunes couples souvent incultes qui s'inventent des utilisations loufoques de certains objets, les je-sais-tout-sur-tout... On en voit passer du monde dans une journée.

    Voici quelques photos que j'ai réalisé il y a quelques années. Ces objets ont sûrement une autre vie maintenant. Si les objets pouvaient parler, ils en auraient des choses à dire... 

    En cliquant sur les photos, vous pouvez les visionner en grand format pour apprécier les détails. Photos  propriétés de ce site Delicieuse®. Si vous souhaitez utiliser les photos, merci de me contacter à dewoitine5@hotmail.fr- Merci.

    2010 (11)2010 (12)

    2010 (17)2010 (3)

    2010 (14)2010 (16)


    votre commentaire
  • Une furieuse envie de déco ? Oui, cela peut arriver... Je vous conseille donc d'aller faire un tour sur le site Rétro Déco. Du neuf, alors qu'on a l'impression de chiner de beaux objets d'antan. Une aventure décorative française lancée en 2007 sur le net. De beaux objets à prix tout à fait accessibles avec pas mal de nouveautés tous les mois. Ce qui donne envie de revenir et de revenir...  Bref, vous aurez compris de j'aime particulièrement flâner de temps à autre dessus.

    Alors, si vous chercher des idées de déco style retro, ce site pourra sûrement vous plaire !

    Visiter le site > retrodeco.fr

    J'ai craqué pour ce pichet décoratif, que je sais déjà où mettre chez moi...

    3a4ea3112643cba80136f8f97bf820a7.image.412x550
    Pichet Malou White, 34.90€ [ICI]
     
    Autres trouvailles :
    Tableau décoratif Dame Antoinette : 43.75€ [ICI]
    Tige articielle Hortensia : 13.50€ [ICI]
    Sel de bain, Jardin des roses : 11.50€  [ICI]
    Plaque Wc métal blanc : 19.00€ [ICI]
    741964be98ffc450851f8ed272ddca18.image.412x550
    Sel_bain_Jardin_roses_deco_charme_Lothantique_JRSB60plaque_porte_deco_cosy_antic_line_SEB1152hortensia_mauve_deco_cosy_vranckx_94638_062

    Rendez-vous sur Hellocoton !


    votre commentaire